Bonjour Jean-Noël, Louisette, Monique, Brigitte, Bernadette, Guy, Pierrette, Dominique,

Aujourd'hui, je voulais vous dire merci.

Je vous appelle les petites fées des clocher, parce que je suis sûre que pour faire tout ce que vous faites il faut avoir au moins une baguette magique.

Grâce à vous nos églises sont propres, balayées, époussetée. Le linge de sacristie est toujours là pour les célébrations, les cierges, les hosties, le vin aussi. Qu'il y ait un mariage, un baptême, un enterrement, tout est là.

Tout le monde sait où vous trouver : on ne vous dérange jamais, vous ne dérangez jamais.

On a du mal à vous reconnaître dans l'assemblée, mais vous avez veillé à tout.

Alors recevez cet hommage, bien maladroit d'une ousotchine heureuse dans vos églises grâce à vous.

A de suite auprès du Bon Dieu, au pied de la croix.

Ousotchine